Les Etudiants en Médecine Algériens

les étudiants en médecine algériens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 la morale du jour...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
hani



Masculin Nombre de messages : 90
Age : 32
Emploi : ingénieur en informatique
Date d'inscription : 10/04/2008

MessageSujet: Re: la morale du jour...   Lun 26 Mai - 22:26

belle morale ! jamais je ne ferais pleurer ma princesse Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
minette



Féminin Nombre de messages : 87
Age : 33
Emploi : étudiante en 6éme année médecine
Date d'inscription : 05/05/2008

MessageSujet: Re: la morale du jour...   Lun 26 Mai - 22:33

Les huit mensonges d’une mère

Amir Haider Shah

« IL Y A BIEN UN PARADIS SOUS LES PIEDS D’UNE MERE »

Cette histoire commence alors que j’étais petit enfant : je suis né pauvre. Souvent, la nourriture manquait. Quand nous en avions un peu, ma mère me donnait souvent sa part de riz. Tout en mettant son riz dans mon bol, elle me disait : « Mange ce riz, mon fils ! Je n’ai pas faim. » C’était le premier mensonge de ma mère.

Puis je me suis mis à grandir et ma mère a passé ses moments de loisir à pêcher dans une rivière, près de notre maison ; elle espérait qu’avec le poisson qu’elle prendrait, elle pourrait me donner des aliments plus nourrissants pour ma croissance. Une fois elle a attrapé deux poissons et elle a fait une soupe de poissons. Alors que je mangeais ma soupe, maman s’est assise à côté de moi et s’est mise à grignoter ce qui restait sur l’arête du poisson que j’avais mangé ; mon cœur a été touché quand je l’ai vue. Je lui ai donné l’autre poisson avec ma baguette mais elle a refusé aussitôt et m’a dit : « Mange ce poisson, mon fils ! Je n’aime pas le poisson. » C’était le deuxième mensonge de ma mère.

Puis, pour financer mes études, ma mère est allée à la fabrique d’allumettes et a ramené à la maison des boîtes d’allumettes vides qu’elle remplissait d’allumettes neuves. Cela lui permettait de gagner un peu d’argent pour couvrir nos besoins. Une nuit glacée d’hiver, je me suis réveillé et j’ai trouvé ma mère remplissant les boîtes d’allumettes à la lueur d’une bougie. Alors je lui ai dit : « Maman, va dormir ; il est tard : tu pourras reprendre ton travail demain matin. » Ma mère m’a souri et m’a dit : « Va dormir, mon fils ! Je ne suis pas fatiguée. » C’était le troisième mensonge de ma mère.

Quand je suis allé me présenter à mon examen de fin d’études, ma mère m’a accompagné. Depuis l’aube, ma mère m’a attendu, pendant des heures, jusque sous la chaleur du soleil. Quand la cloche a sonné, j’ai couru vers elle. Ma mère m’a embrassé et m’a versé une tasse du thé qu’elle avait préparé dans un thermo. Le thé n’était pas aussi fort que l’amour de ma mère, la voyant couverte de transpiration je lui donne alors ma tasse et lui demande de boire aussi. Ma mère m’a dit : « Bois, mon fils ! Je n’ai pas soif. » C’était le quatrième mensonge de ma mère.

Après la mort de mon père, ma mère a dû remplir le rôle de parent unique. Il lui a fallu reprendre son ancien emploi et assurer, seule, nos besoins. Notre vie familiale s’en est trouvée plus compliquée. Nous avons souffert de la faim. Voyant les conditions de notre famille empirer, mon oncle, prévenant, qui vivait près de chez nous, est venu nous aider à résoudre nos problèmes, petits et grands. Nos autres voisins ont vu que nous étions frappés par la pauvreté et ils ont souvent recommandé à ma mère de se remarier. Mais elle refusait disant : « Je n’ai pas besoin d’amour. » C’était le cinquième mensonge de ma mère.

Quand j’ai eu fini mes études et obtenu un travail, le temps était venu pour ma vieille mère de prendre sa retraite mais elle a continué d’aller sur les marchés, chaque matin, pour vendre quelques légumes. J’ai voulu lui envoyer de l’argent mais elle est restée inébranlable et elle m’a même retourné l’argent. Elle m’a dit : « J’ai assez d’argent. » C’était le sixième mensonge de ma mère.

J’ai poursuivi mes études à temps partiel pour ma maîtrise. Financées par la Corporation américaine pour laquelle je travaillais, mes études ont été réussies. Avec un grand bond dans mon salaire, j’ai décidé d’amener ma mère à profiter de la vie en Amérique, mais ma mère ne voulait pas être un souci pour son fils, elle m’a dit : « Je n’ai jamais aimé la grande vie. » C’était le septième mensonge de ma mère.

A ses vieux jours, ma mère a été atteinte d’un cancer et il a fallu l’hospitaliser. Vivant maintenant de l’autre côté de l’océan, je suis rentré pour voir ma mère qui était clouée au lit suite à une opération. Ma mère essayait de me sourire, j’ai eu le cœur brisé de la voir si maigre et si faible, mais ma mère a dit : « Ne pleure pas, mon fils ! Je ne souffre pas. » C’était le huitième mensonge de ma mère.

Et en me disant son huitième mensonge, elle est morte. OUI, MA MERE ETAIT UN ANGE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
windows
Legendary Member
Legendary Member
avatar

Féminin Nombre de messages : 3656
Localisation : alger
Emploi : étudiante en médecine
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: la morale du jour...   Lun 26 Mai - 22:59

Crying or Very sad

C'est beau, triste, émouvant ......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofia
Actif Member
Actif Member
avatar

Féminin Nombre de messages : 195
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: la morale du jour...   Mar 27 Mai - 0:02

waw...c'est tres touchant Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ohayo
Legendary Member
Legendary Member
avatar

Féminin Nombre de messages : 1799
Date d'inscription : 23/11/2007

MessageSujet: Re: la morale du jour...   Mar 27 Mai - 0:49

Crying or Very sad Crying or Very sad
ça me fais penser à tout ces pauvres parents jetés dans les maisons de retraite par leurs enfants ingrats Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anisse



Masculin Nombre de messages : 70
Localisation : 5 ème année médecine
Date d'inscription : 10/04/2008

MessageSujet: Re: la morale du jour...   Mar 27 Mai - 15:09

ohayo a écrit:
Crying or Very sad Crying or Very sad
ça me fais penser à tout ces pauvres parents jetés dans les maisons de retraite par leurs enfants ingrats Mad

plus qu' ingrats!! que dieu bénisse nos parents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
toti5747
Legendary Member
Legendary Member
avatar

Masculin Nombre de messages : 1069
Age : 32
Emploi : etudiant
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: la morale du jour...   Sam 14 Juin - 22:43

un


Dernière édition par toti5747 le Sam 14 Juin - 22:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZEMSK
Grand Manitou
Grand Manitou
avatar

Masculin Nombre de messages : 5974
Localisation : Alger
Emploi : étudiant
Loisirs : S'allonger
Date d'inscription : 25/07/2006

MessageSujet: Re: la morale du jour...   Sam 14 Juin - 22:52

Toujours la même histoire qui revient chaque mois... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.medecinealgerie.actifforum.com
nadia009
Legendary Member
Legendary Member
avatar

Féminin Nombre de messages : 1034
Emploi : pharmacienne ...bof!
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: la morale du jour...   Lun 7 Juil - 12:10

.


Dernière édition par nadia009 le Dim 17 Aoû - 18:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wafa
chatterbox Member
chatterbox Member


Féminin Nombre de messages : 769
Emploi : 3 année médecine
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: la morale du jour...   Lun 7 Juil - 12:30

belle morale study

jadore cette chanson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wafa
chatterbox Member
chatterbox Member


Féminin Nombre de messages : 769
Emploi : 3 année médecine
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: la morale du jour...   Lun 7 Juil - 18:14

Au revoir maman !

Un jeune homme faisant un jour son marché remarqua une vielle dame qui le suivait pas à pas toujours en le surveillant.
Finalement elle l’aborda près de la caisse et lui dit : « j’espère que je ne vous ai pas mis mal à l’aise, c’est que vous ressemblez tellement au plus âgé de mes fils. »
Il répondit que ça ne le dérangeait pas.
La vieille dame rétorqua : « je sais que ça va paraître un peu fou, mais si vous pouviez me dire ‘Au revoir maman’ lorsque je sortirai du magasin ça me rendrait tellement heureuse ».
Alors elle passa à la caisse et elle s’apprêtait à quitter l’épicerie lorsque le jeune homme lui dit « Au revoir Maman ».
Elle se retourna et lui esquissa un sourire.
Content de lui d’avoir pu mettre un peu de soleil dans le coeur de quelqu’un il passa à la caisse pour payer son épicerie.
Le caissier lui dit « ça fait 127,50$ »
«- comment 127,50$ je n’ai que 5 items.»
Et le caissier lui dit : « oui mais votre mère m’a dit que c’est vous qui paieriez ses achats "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
briseisse
chatterbox Member
chatterbox Member
avatar

Féminin Nombre de messages : 667
Date d'inscription : 27/05/2007

MessageSujet: Re: la morale du jour...   Lun 7 Juil - 20:58

comme quoi il ne faut jamais faire confiance ds ce bas monde
ellah yester Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wafa
chatterbox Member
chatterbox Member


Féminin Nombre de messages : 769
Emploi : 3 année médecine
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: la morale du jour...   Lun 7 Juil - 21:11

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M Freud
Legendary Member
Legendary Member


Masculin Nombre de messages : 1842
Date d'inscription : 29/11/2007

MessageSujet: Re: la morale du jour...   Mar 30 Sep - 23:28

Deux hommes, tous les deux gravement malades, occupaient la même chambre d'hôpital.

L'un d'eux devait s'asseoir dans son lit pendant une heure chaque après-midi afin d'évacuer les sécrétions de ses poumons, son lit était à coté de la seule fenêtre de la chambre.

L'autre devait passer ses journées couché sur le dos. Les deux compagnons d'infortune se parlaient pendant des heures. Ils parlaient de leurs épouses et de leurs familles, décrivaient leur maison, leur travail, leur participation dans le service militaire et les endroits ou ils avaient été en vacances.

Et chaque après-midi, quand l'homme dans le lit près de la fenêtre pouvait s'asseoir, il passait le temps à décrire à son compagnon de chambre tout ce qu'il voyait dehors.

L'homme dans l'autre lit commença à vivre pendant ces périodes d'une heure où son monde était élargi et égayé par toutes les activités et les couleurs du monde extérieur.

De la chambre, la vue donnait sur un parc avec un beau lac, les canards et les cygnes jouaient sur l'eau tandis que les enfants faisaient voguer leurs

bateaux en modèles réduits. Les amoureux marchaient bras dessus, bras dessous, parmi des fleurs aux couleurs de l'arc-en-ciel, de grands arbres décoraient le paysage et on pouvait apercevoir au loin la ville se dessiner

Pendant que l'homme près de la fenêtre décrivait tous ces détails, l'homme de l'autre coté de la chambre fermait les yeux et imaginait la scène pittoresque.

Lors d'un bel après-midi, l'homme près de la fenêtre décrivit une parade qui passait par-là. Bien que l'autre homme n'ait pu entendre l'orchestre, il pouvait le voir avec les yeux de son imagination, tellement son compagnon le dépeignait de façon vivante.

Les jours et les semaines passèrent.

Un matin, à l'heure du bain, l'infirmière trouva le corps sans vie de l'homme près de la fenêtre, mort paisiblement dans son sommeil.

Attristée, elle appela les préposés pour qu'ils viennent prendre le corps.

Dès qu'il sentit que le moment était approprié, l'autre homme demanda s'il pouvait être déplacé à coté de la fenêtre.

L'infirmière, heureuse de lui accorder cette petite faveur, s'assura de son confort,
puis elle le laissa seul.

Lentement, péniblement, le malade se souleva un peu, en s'appuyant sur un coude pour jeter son premier coup d'oeil dehors.

Enfin, il aurait la joie de voir par lui-même ce que son ami lui avait décrit.

Il s'étira pour se tourner lentement vers la fenêtre près du lit.

Or, tout ce qu'il vit, fut un mur !

L'homme demanda à l'infirmière pourquoi son compagnon de chambre décédé lui avait dépeint une toute autre réalité.

L'infirmière répondit que l'homme était aveugle et ne pouvait même pas voir le mur.

Peut-être a-t-il seulement voulu vous encourager, commenta-t-elle.





Morale de cette histoire:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
briseisse
chatterbox Member
chatterbox Member
avatar

Féminin Nombre de messages : 667
Date d'inscription : 27/05/2007

MessageSujet: Re: la morale du jour...   Mer 1 Oct - 0:04

beautiful ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M Freud
Legendary Member
Legendary Member


Masculin Nombre de messages : 1842
Date d'inscription : 29/11/2007

MessageSujet: Re: la morale du jour...   Ven 23 Jan - 21:24

Tranche de Vie :

Prof
par El-Guellil

Un professeur demanda à un groupe d'étudiants :

- Faites-moi une liste de ce que vous considérez être les sept merveilles du monde actuel.

Certains pensèrent à citer l'Everest, Venise, La Mecque, le Château de Versailles, le Kremlin, l'Ile de Pâques, les gratte-ciel, la Tour Eiffel, les chutes du Niagara, la Banquise, la forêt amazonienne, la conquête spatiale...

Malgré quelques désaccords, la majorité d'entre eux firent les réponses suivantes, sans ordre particulier : les Pyramides d'Egypte, le Taj Mahal, la Grande Muraille de Chine, Rome et la basilique Saint Pierre, le Grand Canyon, les Chutes du Zambèze, les lignes de Nazca.

Alors qu'il ramassait les réponses, le professeur se rendit compte qu'une élève n'avait pas encore remis sa feuille. Il lui demanda si elle éprouvait de la difficulté à terminer sa liste. L'élève lui répondit:

- Oui, un peu. Je n'arrive pas à me décider car il y a tellement de merveilles dans le monde.

Le professeur lui répondit :

- Eh bien, dis-nous ce que tu as trouvé et peut-être que nous pourrions t'aider...

La jeune fille hésita, puis dit :

- Je crois que les sept merveilles du monde sont : la vue, l'ouïe, le toucher, le goût, le sourire, les émotions, l'amour. La classe resta silencieuse. Ces choses sont tellement simples et ordinaires que nous oublions à quel point elles sont merveilleuses !

Mais voilà que sur la copie d'un autre élève, il découvre que la seule merveille du monde, c'est l'argent. Avec la chkara, écrivait-il, je pourrais acheter toutes les merveilles du monde.

- Avec l'argent, mon fils, lui dit-il, tu peux acheter un lit très confortable, tu peux te payer un oreiller. Mais tu ne pourras jamais acheter le sommeil. Car les choses les plus précieuses de la vie ne peuvent s'acheter.

http://www.lequotidien-oran.com/?news=5114306
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
invivo

avatar

Féminin Nombre de messages : 85
Localisation : sous le lit
Emploi : étudiante
Date d'inscription : 11/12/2008

MessageSujet: Re: la morale du jour...   Dim 25 Jan - 20:44

[b]Pas mal[b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jullanar
Legendary Member
Legendary Member
avatar

Féminin Nombre de messages : 1335
Date d'inscription : 19/06/2008

MessageSujet: Re: la morale du jour...   Ven 30 Jan - 0:11

Un jour, une femme sort de sa maison et voit trois vieillards avec de longues barbes blanches, assis devant chez elle. Elle ne les reconnaît pas.. Elle leur dit :
' Je ne pense pas que je vous connaisse, mais vous devez avoir faim, s'il vous plaît, entrez et je vous donnerai quelque chose à manger '.
- 'Est-ce que les enfants de la maison sont là ?' demandent-ils.
- 'Non, ils sont sortis' leur répond-elle.
- 'Alors nous ne pouvons pas entrer'.
En fin d'après-midi, lorsque les enfants reviennent de l'école, la femme leur raconte son aventure avec les trois hommes.
- 'Va leur dire que nous sommes à la maison et invite-les à entrer'! Disent-ils à leur mère.
La femme sort et invite les hommes à entrer dans la maison.
- 'Nous n'entrons jamais ensemble dans une maison', répondent-ils.
Un des vieillards explique :
-'Son nom est 'Richesse', dit-il en indiquant un de ses amis et, en indiquant l'autre, lui c'est 'Succès', et moi je suis 'Amour''.
Il ajoute alors,
-' Retourne à la maison et discute avec ta famille pour savoir lequel d'entre nous vous voulez dans votre maison'.
La femme retourne à la maison et rapporte à sa famille ce qui avait été dit.
-'Comme c'est étrange'! S'exclament les enfants.
-'Puisque c'est le cas, nous allons inviter Richesse'!
La mère n'était pas d'accord.
-'Pourquoi n'inviterions- nous pas Succès? Votre père en aurait bien besoin dans ses affaires...'
La plus petite, Raffie, qui suçait encore son pouce, s'exprime à son tour :
-'Veux mamours, veux mamours....'
Les parents fondent devant tant de câlinerie enfantine et la mère sort inviter 'Amour' à entrer...
'Amour' se lève et commence à marcher vers la maison. Les deux autres se lèvent aussi et le suivent. Etonnée, la femme demande à 'Richesse' et 'Succès':
- ' J'ai seulement invité 'Amour'. Pourquoi venez-vous aussi?
Les vieillards lui répondent ensemble :
-'Si vous aviez invité 'Richesse' ou 'Succès', les deux autres d'entre nous seraient restés dehors, mais vous avez invité 'Amour' et partout où il va, nous allons avec lui, puisque partout où il y a de l'Amour, il y a aussi de la Richesse et du Succès'

Arrow LA VALEUR D'UNE PERSONNE SE MESURE TOUJOURS AU BONHEUR QU'ELLE DONNE AUX AUTRES.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M Freud
Legendary Member
Legendary Member


Masculin Nombre de messages : 1842
Date d'inscription : 29/11/2007

MessageSujet: Re: la morale du jour...   Lun 9 Fév - 19:09

Elle est trés bien cette histoire jullanar merci
une autre..

Cause toujours

Ces dernières années, on n'arrête pas d'entendre que nos jeunes ne savent rien faire. Qu'ils sont incapables d'entreprise. On met tout le monde dans le même sac. Ce qui fait que pour n'importe quel petit projet, on fait appel à des bureaux d'étude étrangers. Gérés par des jeunes de chez nous partis là-bas. Mais pourquoi réussissent-ils là où la concurrence est rude?

Je m'en vais vous conter une fable. Il était une fois une course... de grenouilles. L'objectif était d'arriver en haut d'une grande tour. Beaucoup de gens se rassemblèrent pour les voir et les soutenir. La course commença. En fait, les gens ne croyaient probablement pas possible que les grenouilles atteignent la cime, et toutes les phrases que l'on entendait furent du genre: «Aaaa ouah, jamais une jrana n'y arrivera!». Les grenouilles commencèrent à se résigner, sauf une qui continuait à grimper avec le même courage. Et les gens:

«Quelle peine! Elles n'y arriveront jamais!». Les jranas s'avouèrent vaincues, sauf toujours la même grenouille qui insistait. A la fin, toutes abandonnèrent, sauf cette grenouille qui, seule et au prix d'un énorme et ultime effort, rejoignit le haut de la tour. Les autres voulurent savoir comment elle avait fait. L'une d'elles s'approcha pour lui demander comment elle avait fait pour terminer l'épreuve. Et découvrit qu'elle... était sourde!

Moralité:
Spoiler:
 



par El-Guellil _du journal le quotidien d'oran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nadia009
Legendary Member
Legendary Member
avatar

Féminin Nombre de messages : 1034
Emploi : pharmacienne ...bof!
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: la morale du jour...   Mar 10 Fév - 19:03

M Freud a écrit:
. Et découvrit qu'elle... était sourde!




c'est pour ça , elle était sourde sinon elle aurait agi comme les autres Laughing au fond elle n'est pas sourde ! elle fait la sourde oreille Laughing je la connais cette fourmi Razz
Merci Freud pour ta morale que je trouve juste , belle et sensée tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M Freud
Legendary Member
Legendary Member


Masculin Nombre de messages : 1842
Date d'inscription : 29/11/2007

MessageSujet: Re: la morale du jour...   Mer 11 Fév - 14:27

nadia009 a écrit:
au fond elle n'est pas sourde ! elle fait la sourde oreille Laughing je la connais cette fourmi Razz

La, c exactement moi avant que je ne pete un cable..geek donnez moi un nanorobot !!
Sinon après, je suis devenu sourd,plus précisement..une surdité de transmission, zid en plus de ça ana rassi k’chiiiiine Mad (yabes No)

Je ne sais pas si c l’endroit approprié pour ca , mais je tiens a te remercier surtout toi et ohayo, ainsi que d’autres personnes qui se reconnaitront, meme meryem, malgré qu’elle m’a plaqué pour un séchoir Sad et qui a voulu dernierement m’intoxiquer avec son haldol tongue

Non, serieusement Merci a vous de m’avoir apporté votre soutien et surtout d’avoir supporté la ma betise humaine ! rabbit
vous deux, vous auriez fait d’excellents médecins, wellah.
merci a ceux qui ont répondu présent a mon appel de détresse..
ET VIVE LA PSYCHOTHERAPIE cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ohayo
Legendary Member
Legendary Member
avatar

Féminin Nombre de messages : 1799
Date d'inscription : 23/11/2007

MessageSujet: Re: la morale du jour...   Jeu 12 Fév - 14:55

je t`en prie mon frere cheers

Un jeune couple venait de s’installer dans un nouveau quartier.
Le lendemain matin, au moment où le couple prenait le petit déjeuner, la femme aperçut leur voisine qui étendait du linge sur un séchoir
Quel linge sale! dit-elle.
Elle ne sait pas laver.
Peut-être a-t-elle besoin d’un nouveau savon pour mieux faire sa lessive!
Son mari regarda la scène, mais garda le silence.
C’était le même commentaire chaque fois que la voisine séchait son linge.....
Après un mois, la femme fut surprise de voir un matin que le linge de sa voisine était bien propre et elle dit à son mari:
Regarde ! Elle a appris à laver son linge maintenant..... Qui le lui a enseigné
Le mari répondit:
Non... Je me suis levé tôt ce matin et j’ai lavé les vitres de notre fenêtre
la leçon:
Ainsi va la vie: Tout dépend de la propreté de la fenêtre à travers laquelle nous observons les faits.
Avant de critiquer, il faudrait peut-être vérifier d’abord la qualité de notre regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wafa
chatterbox Member
chatterbox Member


Féminin Nombre de messages : 769
Emploi : 3 année médecine
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: la morale du jour...   Sam 14 Fév - 11:12

ohayo a écrit:
Avant de critiquer, il faudrait peut-être vérifier d’abord la qualité de notre regard.

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jullanar
Legendary Member
Legendary Member
avatar

Féminin Nombre de messages : 1335
Date d'inscription : 19/06/2008

MessageSujet: Re: la morale du jour...   Mar 17 Fév - 18:04

Basketball merci ohayo pour cette leçon de vie


Un vieil homme musulman, vivait dans une ferme dans les montagnes de "Easter Kentucky" avec son petit fils. Chaque matin, le grand père se réveillait tôt pour lire son Coran.

Le petit fils voulait être comme son grand père, et essaya de l'imiter dans tous ses gestes. Un jour, son petit fils lui demanda : "Grand père! J'ai essayé de lire le Coran comme toi, mais je n'arrive pas à comprendre le sens des versets, et lorsque je comprends parfois, j'oublie aussitôt que je ferme le livre. Qu'est ce qu'on retire de bien lorsque nous lisons le Coran??

Le grand père silencieusement s'arrêta de mettre du charbon dans la corbeille et demanda à son petit fils : "Prend cette corbeille jusqu'à la rivière et ramène là moi remplie d'eau".

Le garçon fit comme son grand père lui demanda, mais la corbeille se vidait d'eau avant qu'il ne revienne à la maison.

Le grand père rit et dit : " Tu devrais être plus rapide la prochaine fois", et il renvoya son petit fils avec la corbeille pour essayer une deuxième fois. Cette fois-ci le jeune garçon courra, mais la corbeille se vida encore avant de retourner à la maison.

Essoufflé, il dit à son grand père qu'il était impossible de ramener de l'eau dans une corbeille, et qu'il allait prendre un seau à sa place. Le grand papa lui dit : " Je ne veux pas de l'eau dans un seau, mais dans une corbeille, c'est juste qu'il faut ressayer encore", et il parti retenter sa chance.

Le jeune garçon plongea encore la corbeille dans la rivière, couru, mais quand il arriva à la maison, la corbeille était encore vide. Essoufflé il dit à son grand père : " t'as vu grand père, c'est inutile!"

Le vieil homme, regarda son petit fils et lui dit : " Regardes la corbeille".. Le jeune garçon regarda la corbeille et pour la première fois réalisa qu'elle était différente. Elle a été transformée d'une corbeille sale à une corbeille propre.

moralitée " c'est la même chose quand tu lis le Coran. Il se peut que tu ne comprennes pas ou que tu ne te rappelles pas de tout, mais quand tu lis le Coran, c'est ton âme qui change."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
meryem
Legendary Member
Legendary Member
avatar

Féminin Nombre de messages : 1288
Age : 32
Localisation : wissen
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: la morale du jour...   Mar 17 Fév - 18:16

M Freud a écrit:
nadia009 a écrit:
au fond elle n'est pas sourde ! elle fait la sourde oreille Laughing je la connais cette fourmi Razz

La, c exactement moi avant que je ne pete un cable..geek donnez moi un nanorobot !!
Sinon après, je suis devenu sourd,plus précisement..une surdité de transmission, zid en plus de ça ana rassi k’chiiiiine Mad (yabes No)

Je ne sais pas si c l’endroit approprié pour ca , mais je tiens a te remercier surtout toi et ohayo, ainsi que d’autres personnes qui se reconnaitront, meme meryem, malgré qu’elle m’a plaqué pour un séchoir Sad et qui a voulu dernierement m’intoxiquer avec son haldol tongue

Non, serieusement Merci a vous de m’avoir apporté votre soutien et surtout d’avoir supporté la ma betise humaine ! rabbit
vous deux, vous auriez fait d’excellents médecins, wellah.
merci a ceux qui ont répondu présent a mon appel de détresse..
ET VIVE LA PSYCHOTHERAPIE cheers
Freudy hak flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la morale du jour...   

Revenir en haut Aller en bas
 
la morale du jour...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fatiguée, moral dans les chaussettes
» Les Signes de Certitude Morale de Prédestination
» Saint Gaétan de Thienne et commentaire du jour "Qui perdra sa vie à cause de moi la gardera"
» Sainte Catherine de Sienne et commentaire du jour "Ce que tu as caché aux sages et aux savants,..."
» Mon Dieu, merci de ce jour qui finit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Etudiants en Médecine Algériens :: Hors-Médecine :: Livres & littérature...-
Sauter vers: