Les Etudiants en Médecine Algériens

les étudiants en médecine algériens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le cri de désespoir des boursiers du Zimbabwe en Algérie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Malou



Féminin Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 16/08/2009

MessageSujet: Le cri de désespoir des boursiers du Zimbabwe en Algérie   Dim 16 Aoû - 12:12

Cette lettre est un appel désespéré des étudiants en Algérie aux autorités responsables du Zimbabwe, tous les autres moyens de communications n'ayant reçu aucune réponse.


Les conditions de vie étaient déjà très mauvaises. Elles ont empiré parce que nous avons reçu seulement 10% de notre bourse annuelle depuis Novembre dernier.Cette bourse est vitale à notre survie ici.

Nous sommes affamés. Nous sommes censés acheter notre propre nourriture, des ustensiles de cuisine comme des poêles, des casseroles etc. Nous avons emprunté de l'argent à d'autres étudiants étrangers qui reçoivent leurs bourses à temps.Mais ces étudiants ne sont plus disposés à nous prêter de l'argent, car nous n'avons pas réussi à rembourser nos dettes. Nous sommes devenus un fardeau pour eux.


Nous sommes associés à la pauvreté à la souffrance, aux emprunts et à la mendicité. Nous avons même eu de la nourriture venant de Zambie. Comme il n'ya pratiquement pas de possibilités d'emploi ici, il n'y a pas d'autres moyens de survie que les allocations de notre gouvernement.En outre, en raison du manque de ressources, nous n'avons pas accès aux soins médicaux que ce soit les soins de santé.


Nos cours se déroulant dans différentes universités dont certaines sont éloignées de 600 kilomètres ont été compromis par manque d'argent pour les frais de transport. Nous avons subi ces épreuves en espérant que la situation devrait se stabilisera au retour au pays. Toutefois, les conditions de vie en Algérie sont insupportables.

Nous avons été abandonnés et tous nos appels n'ont reçu aucune réponse des autorités responsables.

e secrétaire permanent pour l'éducation du Zimbabwe et un membre de la mission diplomatique en Libye sont venus en Algérie il ya quelques semaines et ils peuvent témoigner de l'immense souffrance que nous supportons.

Ici, nous n'avons pas de parents, de parents ou d'une ambassade vers laquelle nous tourner. Ceci est aggravé par le fait que nous sommes 7 000 miles de notre pays. Nous demandons au gouvernement de remplir ses obligations parce qu'il le peut. Sinon qu'on nous rapatrie immédiatement.


Lettre publiée hier samedi par le The Standard journal du Zimbabwe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le cri de désespoir des boursiers du Zimbabwe en Algérie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche texte Le désespoir de Pénélope de Yannis Ritsos
» Le péché et le désespoir à cause du péché
» Le péché et le désespoir à cause du péché
» Ô rage, ô désespoir ... Une orange schizophrène !
» Ô rage ! Ô désespoir ! Ô problématique ennemie...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Etudiants en Médecine Algériens :: Médecine avec un Grand M :: Entre-Aide-
Sauter vers: