Les Etudiants en Médecine Algériens

les étudiants en médecine algériens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un coin poésie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
oumayma



Féminin Nombre de messages : 99
Localisation : Alger
Emploi : étudiante
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Un coin poésie   Ven 5 Oct - 1:02

المسجون يرجى الحرية بالدقيقة يحسب لوقات

الشهار يحلم بالشهرية يا حليلو مولا وليدات

كبدة لميمة مشوية على واش سهرت واش ربات

على وليدها بدل الجنسية عجبو زين الروميات

خلى يماه وحدانية من الحرقة والبكا تعمات

باش يبين الرجولية بعث لها زوج محرمات

نها كانت الدنيا دنيا الوالدين علقوا لهم شيعات

اليوم الوالدين راهي مرمية في مراكز الشيخوخات

انتي دنيا يدك زهرية انا يدي فيه الكيات

مع الواقف درتي جمعية سماها دخلات وخرجات

القليل بعثتي لو خطية جا يصلي تلفت لو الصلاة

كي سلم انسى التحية وكي تحى نسا زوج ركعات

المال فاني والعظام راشية فاتت جناس وتمحات

اللي كان تاقي ودار النية طاع ربي وشد في الصلاة

درجته في الجنة عالية صفة الجنة درجات

والشاقي يمضي النهاية دالتو فالنار أتنسات


جلدة رايحة وجلدة جاية يظل يبدل في الجلدات

نصيحتي نتركها التالية باش نختم بيها لبيات
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oumayma



Féminin Nombre de messages : 99
Localisation : Alger
Emploi : étudiante
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Un coin poésie   Ven 5 Oct - 1:03

دعوة الوالدين رسمية منهم الشر والخيرات

الهنا كنز والصحة غالية والباقي كله كذوبات

ياسين ارسلها تحية وامنضى فيها بشي دمعات

بعثها كما مسعودي برية قراها قيتار وألات

والصلاة على نور عينيا سيد الخلق يا سدات

شكون اللي نجا منك يا دينا غير اللي طلقك بالثلاث
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DrBaGo
Legendary Member
Legendary Member


Masculin Nombre de messages : 3064
Localisation : darna
Emploi : InfoGraphisTe
Loisirs : Sport(arabe)
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Un coin poésie   Ven 5 Oct - 1:08

9ala el cha3re sinane ibnou hamdane :
ma a7la an na3iche fi watanin wahiiid
ma a7la an na3iche fi watanin wahiiid
wadonya tab9a tab9a amaloune lil jami3e
wadonya tab9a tab9a amaloune lil jami3e
geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oumayma



Féminin Nombre de messages : 99
Localisation : Alger
Emploi : étudiante
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Un coin poésie   Ven 5 Oct - 1:45

afro ellah ibarek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
n_zo20



Masculin Nombre de messages : 43
Localisation : at home
Emploi : etudiant en 2eme medecine
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: Un coin poésie   Ven 5 Oct - 19:57

DrBaGo a écrit:
9ala el cha3re sinane ibnou hamdane :
ma a7la an na3iche fi watanin wahiiid
ma a7la an na3iche fi watanin wahiiid
wadonya tab9a tab9a amaloune lil jami3e
wadonya tab9a tab9a amaloune lil jami3e
geek
c une idée piké a kelk1 dotre !!!!!! lol! g vu sa hier a la télé algerienne afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mirou
Legendary Member
Legendary Member


Féminin Nombre de messages : 1585
Age : 31
Localisation : alger la blanche
Emploi : piéton
Loisirs : me régaler avec le magicien
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Un coin poésie   Ven 5 Oct - 20:50

"Selon une légende,il est un oiseau qui chante qu'une seule fois de toute sa vie,plus suavement que n'importe quelle créature qui soit sur terre.Dés l'instant où il quitte son nid,il part a la recherche d'un arbre aux rameaux épineux et ne connait aucun répit avant de l'avoir trouvé.
Puis,tout en chantant à travers les branches sauvages, il s'empale sur l'épine la plus longue,la plus acérée.Et,en mourant,il sélève au-dessus se son agonie dans un chant qui surpasse celui de l'alouette et du rossignol.Un chant suprème dont la vie est le prix.Le monde entier se fige pour l'entendre,et Dieu dans son ciel sourit.Car le meileur n'est atteint qu'aux dépens d'une grande douleur.......ou c'est du moins ce que raconte la légende."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.harunyahya.com/fr/Miracles_Coran
n_zo20



Masculin Nombre de messages : 43
Localisation : at home
Emploi : etudiant en 2eme medecine
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: grand corps malade"Parole du bout du monde"   Lun 8 Oct - 19:47

Rouda : Qui a dit un jour que les paroles s'envolent et que les écrits restent
Et qui dira que cette histoire ne fut qu'une parabole de deux poètes à la plume trop leste
Des montagnes de l'Est elle traverse les rivières du grand Ouest
Puis serpente et s'entête jusqu'à se fondre dans l'asphalte

GCM : C'est l'histoire d'un récit qui traverse le monde comme tu tournes les pages de ton atlas
On m'a dit qu'il était conté par un mec très vieux, je parle pas du Père Fouras
Mais d'un ancien respecté à la voix aussi profonde que les rides de son visage
Je te parle de son récit qui pendant des décennies a traversé plus d'un paysage

Rouda : C'est l'histoire d'un tour du monde d'une course autour de la planisphère
Un moment hors de l'espace-temps où les secondes se comptent en millénaires
Ce n'est pas un conte mais un poème mi-phénomène paranormal
Mi-parole libre qui se promène forcément ça se passe à l'oral

GCM : C'est l'histoire d'un voyage fantastique auquel ont participé plus d'un élément
Qui, lors d'une existence classique, ne se croisent pas forcément
Ce voyage un peu magique, comme tout le monde tu en as entendu parler
Moi je l'ai connu un soir de pleine lune devant un grand ciel étoilé

Rouda : Moi je crois bien que c'est le vent qui est venu me la souffler
Et ça m'a fait l'effet d'un sédatif car à vrai dire ça m'a troublé

GCM : Cette histoire, je donnerais tout pour connaître son origine exacte
T'sais quoi Rouda on va remonter à sa source chacun de son côté, tel est notre pacte

Rouda : Ok Grand Corps Malade je te souhaite une balade planétaire
Je te laisse donner le top départ et le choix dans l'hémisphère

GCM : Tu devras fouiller dans 2 continents, moi 3, s'il faut on se retrouve dans 10ans
Mais comme j'ai plus de terres que toi, tu te taperas aussi le fond des océans
Bon voyage ! Que le meilleur gagne !

Rouda : J'ai commencé à observer les territoires les plus classiques
Le tableau noir des facultés aux discours très académiques
J'ai entendu les cris d'une parole qui s'endort dans des débats soporifiques
Des conférences, des galeries d'art et même des visites guidées au coeur des quartiers historiques

GCM : J'ai commencé ma quête en questionnant mon voisin de palier
Il est tellement vieux qu'à un bout de cette histoire il est forcément lié
Il m'a conseillé d'enquêter dans un petit village montagnard
Mais les gens que j'ai croisés là-bas avaient étrangement perdu la mémoire

Rouda : Sur mon itinéraire j'avais quelques antiquaires
Je n'y ai trouvé que des mots en vieux français et des paroles pleines de poussière
J'ai rencontré deux trois coiffeurs et leurs récits légendaires
A la racine j'ai tout compris de la théorie de la pesanteur
J'ai donc pris de la hauteur j'ai fait pas mal d'aller-retours
J'ai été rapide ou plein de lenteur mais la durée de mon parcours
S'étale sur le Maghreb et ses conteurs jusqu'aux tavernes de Singapour
Des tribus nomades d'orateurs aux temples de Kuala Lumpur
J'ai vu des mots d'absence des mots laissés sur une porte et même des mots d'amour
J'ai parfois pris le mauvais sens et plus j'ai fait la connaissance des nouveaux troubadours
GCM : J'ai compris que c'que je cherchais avait quelque chose de secret
Et que cette histoire était fragile comme un mot écrit à la craie
Je scrutais la nuit dans des ruelles sombres aux odeurs de pisse
Quand un vieux clochard me lança enfin sur une bonne piste
Il m'a dit d'aller interroger un scientifique, j'étais d'accord
Mais celui-ci m'a rien appris, j'ai juste révisé le théorème de Pythagore
Alors je suis allé voir les plus grands philosophes du continent
Mais ils m'ont saoulé, j'préfèrais encore mon vieux voisin incontinent
J'ai rencontré des tas de personnes, de Reykjavik à Pékin
Des groupes de jeunes rappeurs aux vieux griots africains... mais en vain

GCM & Rouda : J'ai vu des mots tendres, j'ai vu des mots d'excuse, j'ai vu des gros mots
J'ai vu des mots à prendre des mots qui accusent et même des mots en trop
J'ai vu des mots passants, j'ai vu des mots vexants, j'ai vu des mots tranchants comme un pieux
J'ai vu des mots qui immobilisent des mots sans mobile et même des mots creux
J'ai vu des Mohammed, j'ai vu des Mauricette
J'ai surtout vu que j'avais fait ce voyage pour rien
J'ai vu de mauvais mots, j'ai vu des bons moments
Et que finalement la source n'était pas si loin
Cette histoire, c'est la tienne, c'est la mienne, elle est bien réelle
C'est l'histoire du langage universel faîtes qu'elle soit éternelle
J'sais pas pour toi Grand Corps Malade mais notre fin de texte me semble un peu trop solennelle
C'est vrai Rouda mais l'important c'est peut-être juste qu'elle soit belle
Ca leur paraîtra peut-être bête encore plus con que deux poètes
Mais j'ai encore envie de la dire : que vive la parole libre !
En tout cas c'qui est net, c'est que cette histoire vit dans toutes nos têtes
Et qu'on continueras à la vivre jusqu'aux toutes dernières pages de notre propre livre
Bon voyage ! Que le meilleur gagne ![center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saby26



Féminin Nombre de messages : 6
Emploi : étudiante en médecine
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Un coin poésie   Mer 10 Oct - 0:38

n_zo20 a écrit:
Rouda : Qui a dit un jour que les paroles s'envolent et que les écrits restent
Et qui dira que cette histoire ne fut qu'une parabole de deux poètes à la plume trop leste
Des montagnes de l'Est elle traverse les rivières du grand Ouest
Puis serpente et s'entête jusqu'à se fondre dans l'asphalte

GCM : C'est l'histoire d'un récit qui traverse le monde comme tu tournes les pages de ton atlas
On m'a dit qu'il était conté par un mec très vieux, je parle pas du Père Fouras
Mais d'un ancien respecté à la voix aussi profonde que les rides de son visage
Je te parle de son récit qui pendant des décennies a traversé plus d'un paysage

Rouda : C'est l'histoire d'un tour du monde d'une course autour de la planisphère
Un moment hors de l'espace-temps où les secondes se comptent en millénaires
Ce n'est pas un conte mais un poème mi-phénomène paranormal
Mi-parole libre qui se promène forcément ça se passe à l'oral

GCM : C'est l'histoire d'un voyage fantastique auquel ont participé plus d'un élément
Qui, lors d'une existence classique, ne se croisent pas forcément
Ce voyage un peu magique, comme tout le monde tu en as entendu parler
Moi je l'ai connu un soir de pleine lune devant un grand ciel étoilé

Rouda : Moi je crois bien que c'est le vent qui est venu me la souffler
Et ça m'a fait l'effet d'un sédatif car à vrai dire ça m'a troublé

GCM : Cette histoire, je donnerais tout pour connaître son origine exacte
T'sais quoi Rouda on va remonter à sa source chacun de son côté, tel est notre pacte

Rouda : Ok Grand Corps Malade je te souhaite une balade planétaire
Je te laisse donner le top départ et le choix dans l'hémisphère

GCM : Tu devras fouiller dans 2 continents, moi 3, s'il faut on se retrouve dans 10ans
Mais comme j'ai plus de terres que toi, tu te taperas aussi le fond des océans
Bon voyage ! Que le meilleur gagne !

Rouda : J'ai commencé à observer les territoires les plus classiques
Le tableau noir des facultés aux discours très académiques
J'ai entendu les cris d'une parole qui s'endort dans des débats soporifiques
Des conférences, des galeries d'art et même des visites guidées au coeur des quartiers historiques

GCM : J'ai commencé ma quête en questionnant mon voisin de palier
Il est tellement vieux qu'à un bout de cette histoire il est forcément lié
Il m'a conseillé d'enquêter dans un petit village montagnard
Mais les gens que j'ai croisés là-bas avaient étrangement perdu la mémoire

Rouda : Sur mon itinéraire j'avais quelques antiquaires
Je n'y ai trouvé que des mots en vieux français et des paroles pleines de poussière
J'ai rencontré deux trois coiffeurs et leurs récits légendaires
A la racine j'ai tout compris de la théorie de la pesanteur
J'ai donc pris de la hauteur j'ai fait pas mal d'aller-retours
J'ai été rapide ou plein de lenteur mais la durée de mon parcours
S'étale sur le Maghreb et ses conteurs jusqu'aux tavernes de Singapour
Des tribus nomades d'orateurs aux temples de Kuala Lumpur
J'ai vu des mots d'absence des mots laissés sur une porte et même des mots d'amour
J'ai parfois pris le mauvais sens et plus j'ai fait la connaissance des nouveaux troubadours
GCM : J'ai compris que c'que je cherchais avait quelque chose de secret
Et que cette histoire était fragile comme un mot écrit à la craie
Je scrutais la nuit dans des ruelles sombres aux odeurs de pisse
Quand un vieux clochard me lança enfin sur une bonne piste
Il m'a dit d'aller interroger un scientifique, j'étais d'accord
Mais celui-ci m'a rien appris, j'ai juste révisé le théorème de Pythagore
Alors je suis allé voir les plus grands philosophes du continent
Mais ils m'ont saoulé, j'préfèrais encore mon vieux voisin incontinent
J'ai rencontré des tas de personnes, de Reykjavik à Pékin
Des groupes de jeunes rappeurs aux vieux griots africains... mais en vain

GCM & Rouda : J'ai vu des mots tendres, j'ai vu des mots d'excuse, j'ai vu des gros mots
J'ai vu des mots à prendre des mots qui accusent et même des mots en trop
J'ai vu des mots passants, j'ai vu des mots vexants, j'ai vu des mots tranchants comme un pieux
J'ai vu des mots qui immobilisent des mots sans mobile et même des mots creux
J'ai vu des Mohammed, j'ai vu des Mauricette
J'ai surtout vu que j'avais fait ce voyage pour rien
J'ai vu de mauvais mots, j'ai vu des bons moments
Et que finalement la source n'était pas si loin
Cette histoire, c'est la tienne, c'est la mienne, elle est bien réelle
C'est l'histoire du langage universel faîtes qu'elle soit éternelle
J'sais pas pour toi Grand Corps Malade mais notre fin de texte me semble un peu trop solennelle
C'est vrai Rouda mais l'important c'est peut-être juste qu'elle soit belle
Ca leur paraîtra peut-être bête encore plus con que deux poètes
Mais j'ai encore envie de la dire : que vive la parole libre !
En tout cas c'qui est net, c'est que cette histoire vit dans toutes nos têtes
Et qu'on continueras à la vivre jusqu'aux toutes dernières pages de notre propre livre
Bon voyage ! Que le meilleur gagne ![center]

tiens ! tiens ! tiens ! savais pas que t'étais oci romantique lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mirou
Legendary Member
Legendary Member


Féminin Nombre de messages : 1585
Age : 31
Localisation : alger la blanche
Emploi : piéton
Loisirs : me régaler avec le magicien
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Un coin poésie   Mer 17 Oct - 23:01

LE DÉSERTEUR

Messieurs qu'on nomme Grands
Je vous fais une lettre
Que vous lirez peut-être
Si vous avez le temps
Je viens de recevoir
Mes papiers militaires
Pour partir à la guerre
Avant mercredi soir
Messieurs qu'on nomme Grands
Je ne veux pas la faire
Je ne suis pas sur terre
Pour tuer des pauvres gens
C'est pas pour vous fâcher
Il faut que je vous dise
Les guerres sont des bétises
Le monde en a assez

Depuis que je suis né
J'ai vu mourir des pères
J'ai vu partir des frères
Et pleurer des enfants
Des mères ont tant souffert
Et d'autres se gambergent
Et vivent à leur aise
Malgré la boue de sang
Il y a des prisonniers
On a vole leur âme
On a vole leur femme
Et tout leur cher passé
Demain de bon matin
Je fermerai ma porte
Au nez des années mortes
J'irai par les chemins

Je vagabonderai
Sur la terre et sur l'onde
Du Vieux au Nouveau Monde
Et je dirai aux gens:
Profitez de la vie
Eloignez la misère
Vous êtes tous des frères
Pauvres de tous les pays
S'il faut verser le sang
Allez verser le vôtre
Messieurs les bons apôtres
Messieurs qu'on nomme Grands
Si vous me poursuivez
Prévenez vos gendarmes
Que je n'aurai pas d'armes
Et qu'ils pourront tirer
Et qu'ils pourront tirer...



BORIS VIAN(je suis une de ses plus grande fan)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.harunyahya.com/fr/Miracles_Coran
céleste
chatterbox Member
chatterbox Member


Féminin Nombre de messages : 955
Emploi : future pharmacienna
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Un coin poésie   Jeu 18 Oct - 14:34

mai ses poeme sont tt tristouné Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un coin poésie   Jeu 18 Oct - 16:24

mirou a écrit:
LE DÉSERTEUR

Messieurs qu'on nomme Grands
Je vous fais une lettre
Que vous lirez peut-être
Si vous avez le temps
Je viens de recevoir
Mes papiers militaires
Pour partir à la guerre
Avant mercredi soir
Messieurs qu'on nomme Grands
Je ne veux pas la faire
Je ne suis pas sur terre
Pour tuer des pauvres gens
C'est pas pour vous fâcher
Il faut que je vous dise
Les guerres sont des bétises
Le monde en a assez

Depuis que je suis né
J'ai vu mourir des pères
J'ai vu partir des frères
Et pleurer des enfants
Des mères ont tant souffert
Et d'autres se gambergent
Et vivent à leur aise
Malgré la boue de sang
Il y a des prisonniers
On a vole leur âme
On a vole leur femme
Et tout leur cher passé
Demain de bon matin
Je fermerai ma porte
Au nez des années mortes
J'irai par les chemins

Je vagabonderai
Sur la terre et sur l'onde
Du Vieux au Nouveau Monde
Et je dirai aux gens:
Profitez de la vie
Eloignez la misère
Vous êtes tous des frères
Pauvres de tous les pays
S'il faut verser le sang
Allez verser le vôtre
Messieurs les bons apôtres
Messieurs qu'on nomme Grands
Si vous me poursuivez
Prévenez vos gendarmes
Que je n'aurai pas d'armes
Et qu'ils pourront tirer
Et qu'ils pourront tirer...



BORIS VIAN(je suis une de ses plus grande fan)

moi aussi je suis un admirateur zelé de Vian seulement la version du Déserteur que je connais est un peu différente de la tienne, la voilà


Monsieur le Président
Je vous fais une lettre
Que vous lirez peut-être
Si vous avez le temps
Je viens de recevoir
Mes papiers militaires
Pour partir à la guerre
Avant mercredi soir
Monsieur le Président
Je ne veux pas la faire
Je ne suis pas sur terre
Pour tuer des pauvres gens
C'est pas pour vous fâcher
Il faut que je vous dise
Ma décision est prise
Je m'en vais déserter

Depuis que je suis né
J'ai vu mourir mon père
J'ai vu partir mes frères
Et pleurer mes enfants
Ma mère a tant souffert
Elle est dedans sa tombe
Et se moque des bombes
Et se moque des vers
Quand j'étais prisonnier
On m'a volé ma femme
On m'a volé mon âme
Et tout mon cher passé
Demain de bon matin
Je fermerai ma porte
Au nez des années mortes
J'irai sur les chemins

Je mendierai ma vie
Sur les routes de France
De Bretagne en Provence
Et je dirai aux gens:
Refusez d'obéir
Refusez de la faire
N'allez pas à la guerre
Refusez de partir
S'il faut donner son sang
Allez donner le vôtre
Vous êtes bon apôtre
Monsieur le Président
Si vous me poursuivez
Prévenez vos gendarmes
Que je n'aurai pas d'armes
Et qu'ils pourront tirer
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un coin poésie   Jeu 18 Oct - 16:39

je viens de vérifier tout ça, il parait que ta version est une variante de Mouloudji qui dans l'impossibilité de povoir diffuser sur les ondes la chanson telle qu'elle lui a été proposée par Vian a apporté quelques retouches avec l'aval de l'auteur.
Revenir en haut Aller en bas
mirou
Legendary Member
Legendary Member


Féminin Nombre de messages : 1585
Age : 31
Localisation : alger la blanche
Emploi : piéton
Loisirs : me régaler avec le magicien
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Un coin poésie   Ven 19 Oct - 11:44

moi aussi je connaisez ta version!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.harunyahya.com/fr/Miracles_Coran
mirou
Legendary Member
Legendary Member


Féminin Nombre de messages : 1585
Age : 31
Localisation : alger la blanche
Emploi : piéton
Loisirs : me régaler avec le magicien
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Un coin poésie   Ven 26 Oct - 2:00

Boris Vian




La java martienne

En descendant de la fusée
Je t'ai trouvée presque aussitôt
Et je suis resté médusé
Tu m'avais pris comme au lasso
Je t'ai suivie sur la pelouse
Tes tentacules autour du cou
Et avec tes petites ventouses
Tu m'as fait des baisers partout
Les musiciens soufflaient sans trêve
Dans leurs bazouks et leurs strapons
Et cette musique de rêve
Me perforait jusqu'au trognon
J'évoquais des orgies superbes
Des bacchanales dans les canaux
Et pendant qu'on s'aimait sur l'herbe
Je fredonnais ces quelques mots

C'est la java martienne
La java des amoureux
En fermant mes persiennes
Je revois tes trois grands yeux
Ça marse toujours, ça marse comme ça
Oui saturne à tour de bras
La java d'amour, martiale java
Que j'ai dansée dans tes bras
C'est la java martienne
La java des amoureux
Toutes tes mains dans les miennes
Je revois tes trois grands yeux

On s'est aimés comm' dans un rêve
Mais hélas j'ai dû repartir
Et nos amours ont été brèves
Chérie je voudrais revenir
Ton nom me hantera sans cesse
Pendant les longues nuits d'été
Ton nom doux comme une caresse
Porfichtoumikdabicroûté
Un jour je monterai peut-être
Chercher le fruit de nos amours
Cet enfant bâti comme un hêtre
Qui naquit au bout de huit jours
En voyant amarsir son père
Le chéri l'aimera beaucoup
Et prendra pour courir lui dire
Ses treize jambes à ses deux cous

C'est la java martienne
La java des amoureux
En fermant mes persiennes
Je revois tes trois grands yeux
Ça marse toujours, ça marse comme ça
Oui saturne à tour de bras
La java d'amour, martiale java
Que j'ai dansée dans tes bras
C'est la java martienne
La java des amoureux
Toutes tes mains dans les miennes
Je revois tes trois grands yeux

Pour retrouver mon rêve
Ma martienne aux trois yeux bleus
Allons-y, mars ou crève
Je remonterai-z-aux cieux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.harunyahya.com/fr/Miracles_Coran
striker



Masculin Nombre de messages : 38
Age : 30
Localisation : algiers
Emploi : futur doctor
Loisirs : vacances et sport.
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: Un coin poésie   Ven 26 Oct - 3:22

bon sa c'est une partie d'une chanson que j'aime bien, et que peu de monde connait : (elle s'appelle : la complainte de la butte) :


En haut de la rue St-Vincent
Un poète et une inconnue
S'aimèrent l'espace d'un instant
Mais il ne l'a jamais revue

Cette chanson il composa
Espérant que son inconnue
Un matin d'printemps l'entendra
Quelque part au coin d'une rue

La lune trop blême
Pose un diadème
Sur tes cheveux roux
La lune trop rousse
De gloire éclabousse
Ton jupon plein d'trous

La lune trop pâle
Caresse l'opale
De tes yeux blasés
Princesse de la rue
Soit la bienvenue
Dans mon cœur blessé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mirou
Legendary Member
Legendary Member


Féminin Nombre de messages : 1585
Age : 31
Localisation : alger la blanche
Emploi : piéton
Loisirs : me régaler avec le magicien
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Un coin poésie   Ven 26 Oct - 4:42

c'est une chanson tu dis
elle a l'air bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.harunyahya.com/fr/Miracles_Coran
striker



Masculin Nombre de messages : 38
Age : 30
Localisation : algiers
Emploi : futur doctor
Loisirs : vacances et sport.
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: Un coin poésie   Ven 26 Oct - 14:43

wi elle est chantée en duo par francis cabrel et patric bruel !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oumayma



Féminin Nombre de messages : 99
Localisation : Alger
Emploi : étudiante
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Un coin poésie   Mar 30 Oct - 19:55

Fais en sorte que ton prochain n’ait pas à souffrir de ta sagesse. Domine-toi toujours. Ne t’abandonne jamais à la colère. Si tu veux t’acheminer vers la paix définitive, souris au Destin qui te frappe, et ne frappe personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nadia009
Legendary Member
Legendary Member


Féminin Nombre de messages : 1034
Emploi : pharmacienne ...bof!
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: poémes...   Mar 19 Fév - 18:07

vos poémes préférés sunny I love you Very Happy

La dernière rose de l'été

Si demain tu cueilles une rose
Dont le coeur est déjà fané
Dis toi bien que cette rose
Est la dernière de l'été
Hier encore au voisinage
Fleurissait tout un jardin
Dont il ne reste qu'un feuillage

Que l'hiver brûlera demain


En amour comme en toute chose
En amour comme en amitié
Si ton coeur trouve une rose
Cette rose il faut la garder
Même si c'est la première
Que tu aies jamais trouvée
C'est peut-être aussi la dernière
Et la vie n'a qu'un seul été

(E.Marney)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DrBaGo
Legendary Member
Legendary Member


Masculin Nombre de messages : 3064
Localisation : darna
Emploi : InfoGraphisTe
Loisirs : Sport(arabe)
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Un coin poésie   Mar 19 Fév - 18:09

euhh khatini les poèmes Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nadia009
Legendary Member
Legendary Member


Féminin Nombre de messages : 1034
Emploi : pharmacienne ...bof!
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: Un coin poésie   Mar 19 Fév - 18:11

si essaies Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DrBaGo
Legendary Member
Legendary Member


Masculin Nombre de messages : 3064
Localisation : darna
Emploi : InfoGraphisTe
Loisirs : Sport(arabe)
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Un coin poésie   Mar 19 Fév - 18:12

Comme le trèfle à quatre feuilles, je cherche votre bonheur
Je suis l'homme qui tombe à pic, pour prendre ton coeur
Il faut se tenir à carreau, Lokhra ce message vient du coeur
Une pyramide de baisers, une tempête d'amitié
Une vague de caresse, un cyclone de douceur
Un océan de pensées, Lokhra je t'ai offert un building de tendresse


t9issni bezaff hadi drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nadia009
Legendary Member
Legendary Member


Féminin Nombre de messages : 1034
Emploi : pharmacienne ...bof!
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: Un coin poésie   Mar 19 Fév - 18:17

tu vois Twisted Evil il est beau ce poéme flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vampiros
Very Actif Member
Very Actif Member


Masculin Nombre de messages : 204
Age : 30
Localisation : Le Sanctuaire
Emploi : °E° en 3éme
Loisirs : ††† Enjoy Rock\'N\'Roll †††
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Un coin poésie   Mar 19 Fév - 19:07

awah pa du tt boooo créer un topic pr les poémes é romances gothiques jvé avoir pleins de fans !! Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.icedearth.com/
nadia009
Legendary Member
Legendary Member


Féminin Nombre de messages : 1034
Emploi : pharmacienne ...bof!
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: Un coin poésie   Mar 19 Fév - 19:08

poême de Khalil Gibran, écrivain, penseur et peintre Libanais "les enfants" tiré du chef d' oeuvre " le prophéte
les enfants
Vos enfants ne sont pas vos enfants.
Ils sont les fils et les filles de l'appel de la Vie à la Vie.
Ils viennent à travers vous mais non de vous.
Et bien qu'ils soient avec vous, ils ne sont pas à vous.
Vous pouvez leur donner votre amour, mais pas vos pensées.
Car ils ont leurs propres pensées.
Vous pouvez héberger leurs corps, mais pas leurs âmes.
Car leurs âmes résident dans la maison de demain que vous ne pouvez visiter, pas même dans vos rêves.
Vous pouvez vous efforcer d'être comme eux, mais ne cherchez pas à les faire à votre image.
Car la vie ne marche pas à reculons, ni ne s'attarde avec hier.
Vous êtes les arcs desquels vos enfants sont propulsés, tels des flèches vivantes.
L'Archer vise la cible sur le chemin de l'Infini, et Il vous tend de Sa puissance afin que Ses flèches volent vite et loin.
Que la tension que vous donnez par la main de l'Archer vise la joie. Car de même qu'Il aime la flèche qui vole, Il aime également l'arc qui est stable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un coin poésie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un coin poésie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» S'aimer dans un coin sombre
» Le mauvais coin
» Mon petit coin de prières
» Coin PsP
» Exercices , cours "Coin FR"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Etudiants en Médecine Algériens :: Hors-Médecine :: Livres & littérature...-
Sauter vers: