Les Etudiants en Médecine Algériens

les étudiants en médecine algériens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Histoire d'une decouverte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
someone
Legendary Member
Legendary Member


Masculin Nombre de messages : 4481
Age : 28
Localisation : alger
Emploi : étudiant
Loisirs : rester silencieux
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Histoire d'une decouverte   Jeu 19 Avr - 15:21

je pense que ça va elargir notre culture personnelle mais aussi medicale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
someone
Legendary Member
Legendary Member


Masculin Nombre de messages : 4481
Age : 28
Localisation : alger
Emploi : étudiant
Loisirs : rester silencieux
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Histoire d'une decouverte   Jeu 19 Avr - 15:26

Le stéthoscope
René Théophile Hyacinthe Laënnec - 1816


Contexte historique de la découverte (ou de l'invention)
Contexte historique de la découverte

La prise de pouls et l'examen des urines étaient à cette époque les principaux moyens de diagnostic.
Au 18ème siècle, le corps apparaît comme une machine dont il faut comprendre les mécanismes.
Seulement, le médecin ne disposait que de ses sens pour examiner le malade, il posait l'oreille sur le thorax du patient pour écouter les bruits pulmonaires et cardiaques.




Description de la découverte
Le stéthoscope : description.


En 1816, il se sert d'un cahier enroulé puis il perfectionne son invention avec un cylindre de bois d'abord plein, puis creux.
En amplifiant les bruits de l'auscultation grâce à l'invention d'un instrument, Laennec a donné naissance au stéthoscope.




Vie et travaux du scientifique à l'origine de cette découverte
Histoire d'une invention.

Comme à cette époque, on avait beaucoup de mal à ausculter les malades, Laennec se posait bien des questions…
Un jour, il vit des enfants jouer autour d'une poutre :
Un enfant, à une extrémité, frappait sur une poutre tandis que ses camarades écoutaient, à l'autre bout, les bruits.
Laennec a gardé l'idée donnée par les enfants : il enroula un cahier pour examiner une patiente, il fut étonné d'entendre aussi bien les battements du cœur.
Il venait d'inventer le stéthoscope !
Plus tard, il perfectionnera son invention :
- en collant plusieurs cahiers
- en se servant d'un cylindre de bois plein
- en utilisant un cylindre creux.
L'invention du stéthoscope va permettre 'l'auscultation médiate' et va permettre notamment le développement de la cardiologie.



Apport et conséquences de cette découverte pour les sciences et la société de l'époque
Apports et conséquence de l'invention pour l'époque

L'invention du stéthoscope allait amplifier les sons, permettant une meilleure audition.
Elle va permettre 'l'auscultation médiate' et notamment le développement de la cardiologie.
'L'auscultation médiate':




Apport et conséquences de cette découverte pour les sciences et la société d' aujourd'hui
Apports et conséquence de l'invention aujourd'hui

L'auscultation d'un patient passe par le stéthoscope :
C'est une phase très importante dans l'examen médical pour un bon diagnostic.
Auscultation :
cœur : rythme / bruits / souffles
poumons : symétrie / bruits
vaisseaux : souffles / prise de tension
abdomen : bruits

L'auscultation cardiaque permet d'écouter les battements du cœur. L'utilisation du stéthoscope permet aussi la prise de tension (utilisation d'un brassard gonflé au-dessus du coude).
L'auscultation pulmonaire permet au médecin de comparer le fonctionnement des deux poumons et de rechercher les bruits anormaux (râles, …).
L'auscultation vasculaire : le docteur peut ausculter les artères ( pour repérer un souffle, un anévrysme,… ).

Pour l'auscultation abdominale, le médecin peut différencier :

un abdomen silencieux
- témoin d'une paralysie du tube
- et peut-être d'une occlusion

un abdomen avec des bruits aériques
- témoin d'un fonctionnement normal
- ou occlusif, spastique et douloureux alterné avec des silences.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
someone
Legendary Member
Legendary Member


Masculin Nombre de messages : 4481
Age : 28
Localisation : alger
Emploi : étudiant
Loisirs : rester silencieux
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Histoire d'une decouverte   Jeu 19 Avr - 15:42

Découverte du sida : histoire d'une polémique



Les premières découvertes

Les premiers cas recensés de personnes porteuses de la maladie, que l'on n'appelait pas encore sida, apparaissent aux Etats-Unis en 1981.
On lui donne plusieurs noms, dont le "gay syndrome " car, au début, ce mal touche plus spécialement la communauté homosexuelle. Il provoque des affections très graves et très rares, comme certaines pneumonies. Une équipe de chercheurs américains se met au travail sous la direction du professeur Robert Gallo.

En 1982, les premiers cas français apparaissent et des médecins se mobilisent. Ainsi, le docteur Willy Rozenbaum, de l'hôpital Bichat, demande à l'équipe du professeur Luc Montagnier, Françoise Barré-Sinoussi et Jean-Claude Chermann, de l'Institut Pasteur, qui travaillaient sur les relations entre les rétrovirus et le cancer, de se pencher sur le problème. Les recherches débutent fin 1982.

Les chercheurs vont rapidement faire une découverte, à partir de la mise en culture d'un prélèvement effectué par le docteur Willy Rozenbaum sur un malade de La Pitié-Salpêtrière.

Ils isolent le virus et l'identifient sous le nom de Lymphadénopathy Associated Virus (LAV), dès janvier 1983. Cette découverte est publiée le 20 mai 1983, dans la revue Science, dans une quasi-indifférence. Les chercheurs n'arrivent par contre pas à le cultiver.

De leur côté, l'équipe américaine travaille déjà sur le seul rétrovirus connu chez l'homme et croit en sa responsabilité dans ce nouveau syndrome.

Les Français donnent leur souche de virus à l'équipe du professeur Robert Gallo pour examen.

La polémique
Le 23 avril 1984, les Américains annoncent la découverte du virus, qu'ils ont réussi à cultiver, lors d'une conférence de presse. Victime d'une extinction de voix momentanée, la secrétaire d'Etat américaine à la Santé ne peut parler, comme cela était prévu, du rôle des Français.

La polémique naît lorsque, peu après, il s'avère que les deux virus, le français et l'américain, proviennent de la même personne. C'est le début d'un scandale qui va durer dix ans.Il s'agit de savoir si les Américains ont volé le virus découvert en France ou s'il y a eu une contamination de celui qu'ils étudiaient par celui donné par les Français.

Le professeur Robert Gallo n'a jamais vraiment dit qu'ils étaient les premiers mais la reconnaissance de la découverte n'est pas l'enjeu principal. Il y a l'orgueil mais aussi l'argent. En effet, chacun de son côté met au point un test de dépistage, qui lui, représente un énorme marché.

L'Institut Pasteur porte plainte aux Etats-Unis en 1985. Alors que des tensions pèsent entre la France de François Mitterrand et les Etats-Unis de Ronald Reagan, la presse française se déchaîne contre le professeur Robert Gallo.

Finalement, le 4 décembre 1987, un accord est conclu pour le partage des royalties du brevet du test de dépistage, aux Etats-Unis, sur lequel le nom de Luc Montagnier est associé à celui de Robert Gallo. En Europe, en revanche, le brevet est entièrement détenu par l'Institut Pasteur.

En 1989, un article du quotidien Chicago Tribune relance la polémique en accusant le professeur Gallo d'avoir utilisé l'échantillon français sans le dire. Ce qu'il admettra finalement en 1991, indiquant que la contamination de ses souches aurait été due un accident et non à un vol. Ce que des chercheurs français confirment.

En 1994, sous Bill Clinton, l'Institut national de la santé américain reconnaît que la paternité du virus appartient bien à l'équipe française.

De leurs côtés, les professeurs Gallo et Montagnier sont toujours restés en contact.

En conclusion, on peut dire qu'il y a eu une bataille honteuse où se sont mêlés arrogance du côté américain et anti-américanisme exacerbé du côté français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
itachi-log
Legendary Member
Legendary Member


Masculin Nombre de messages : 3135
Age : 62
Localisation : LES FORUMS
Emploi : HETISSTE
Loisirs : Saint CORAN-mangas-Music(OST)
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Histoire d'une decouverte   Sam 22 Déc - 14:32

someone a écrit:
je pense que ça va elargir notre culture personnelle mais aussi medicale
merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://biobabez.etudions.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire d'une decouverte   Aujourd'hui à 17:05

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire d'une decouverte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Découverte de dioxyde de carbone sur une planète éloignée
» Découverte d’une ville préhistorique en Syrie
» Une jolie histoire : une fillette de 10 ans découvre une supernova
» La découverte de l'Amérique dans l'histoire de la géographie
» DNB 2014 : le sujet d'histoire-géographie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Etudiants en Médecine Algériens :: Hors-Médecine :: Histoire...-
Sauter vers: