Les Etudiants en Médecine Algériens

les étudiants en médecine algériens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le business des césariennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mustapha
Sage du Forum
Sage du Forum


Masculin Nombre de messages : 436
Date d'inscription : 16/08/2006

MessageSujet: Le business des césariennes   Mar 3 Juil - 13:15

Recours abusif aux césariennes et tarifs prohibitifs

Des médecins qui recrutent des parturientes à l’hôpital. Des prix exorbitants pratiqués par les maternités privées. Voilà quelques anomalies relevées parmi tant d’autres.

Le manque de place dans les maternités des grands CHU du pays est une évidence, car la majorité des futures mamans préfère ces structures où officient des hospitalo-universitaires et des spécialistes ayant acquis une grande notoriété.

De toutes les régions d’Algérie, des parturientes viennent accoucher dans les grandes villes où elles pensent trouver des spécialistes en gynécologie et des conditions d’hygiène faisant réellement défaut dans les établissements de santé (quand ils existent) dans les wilayas et les daïras de l’intérieur du pays.

Pour faire face à ce flux important de femmes venant accoucher, les directeurs des CHU n’ont d’autre choix que d’augmenter le nombre de lits, mais comme les structures ne sont pas extensibles à souhait, le recours à des hospitalisations sur des matelas à même le sol est monnaie courante, surtout en été. “Les femmes programment leur accouchement pour les faire coïncider avec les grandes vacances”, nous a affirmé un jour le directeur d’un CHU d’Alger.

Cette situation pousse les praticiens à refuser des parturientes, quand bien même la loi sanitaire obligerait toute structure de santé disposant d’une maternité de prendre en charge une femme sur le point d’accoucher : il s’agit d’une urgence.

Ces praticiens spécialistes du secteur public, qui exercent aussi dans le privé (la loi sur le temps plein complémentaire le leur permet), n’hésitent pas à orienter les parturientes vers les cliniques où ils travaillent, deux demi-journées par semaine, mais peu nombreux sont ceux qui respectent cette clause.

Selon les règles établies par les cliniques privées, les gynécologues qui recrutent leurs propres patientes bénéficient d’honoraires plus conséquents. Devant l’urgence et s’agissant de l’imminence d’un heureux événement, les futurs papas sont disposés à payer ; ils ne souhaitent que deux choses : que l’épouse soit sauvée et que l’enfant naisse en bonne santé.

Dans les cliniques privées, le paiement se fait avant l’hospitalisation et il est spécifié que la somme avancée ne couvre pas les complications qui peuvent éventuellement survenir. Une fois hospitalisée, la parturiente est alors considérée juste comme une cliente : tout est fait pour “saler la note” et la garder le moins possible.

Pour rentabiliser leurs blocs opératoires, les patrons des cliniques (pas toujours des médecins) incitent les gynécologues à pratiquer le plus de césariennes possibles, et même lorsque cela n’est pas indiqué. En effet, un accouchement normal peut durer jusqu’à 4 heures, voire plus, en salle de travail, alors qu’une césarienne est pratiquée en 30 minutes et elle est facturée beaucoup plus cher.

Souvent, quand le mari vient pour faire sortir son épouse et son nouveau-né, un supplément lui est exigé et dans certains cas, quand il n’a pas la somme sur lui, la femme et le bébé sont gardés “en otages”. ils ne quitteront la structure qu’une fois le paiement effectué dans sa totalité.

Ces mêmes cliniques privées évacuent les parturientes présentant des complications vers les CHU et les maternités des secteurs sanitaires qui sont les seuls à disposer d’un plateau technique adapté pour ces cas difficiles.

Devant l’urgence, les hôpitaux sont contraints de prendre en charge gratuitement ces femmes venant de cliniques privées où elles avaient payé cher pour être soignées. Ces péripéties n’arrivent pas uniquement aux femmes ne trouvant pas de lits dans les hôpitaux publics, mais aussi à certaines, préférant le relatif confort offert par les cliniques privées et qui se trouve être le plus souvent juste un leurre.

Les cliniques privées n’existent alors que pour encaisser l’argent et réaliser des césariennes non compliquées ? Normalement, lorsque des cas similaires se présentent, les hôpitaux publics sont en droit de facturer les frais de prise en charge à la clinique qui doit être assurée pour parer à ce genre de situations.

Nonobstant ces comportements contraires à la déontologie médicale, il n’en demeure pas moins que certaines cliniques privées (elles sont malheureusement rares) font honneur à la médecine et leurs praticiens respectent à la lettre le serment d’Hippocrate.

SaÏd Ibrahim

Liberté du 3 juillet 2007
__________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
penicilline
Legendary Member
Legendary Member


Féminin Nombre de messages : 1271
Age : 31
Localisation : Alger
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Le business des césariennes   Mar 3 Juil - 23:04

cela ne m etonne pas vraiment!!
a quand un gouvernement digne de ce nom,?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NB
Legendary Member
Legendary Member


Masculin Nombre de messages : 4230
Date d'inscription : 19/09/2006

MessageSujet: Re: Le business des césariennes   Mer 4 Juil - 0:19

penicilline a écrit:
a quand un gouvernement digne de ce nom,?

quand il y aura une population digne de ce nom !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
penicilline
Legendary Member
Legendary Member


Féminin Nombre de messages : 1271
Age : 31
Localisation : Alger
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Le business des césariennes   Mer 4 Juil - 1:33

NB a écrit:
penicilline a écrit:
a quand un gouvernement digne de ce nom,?

quand il y aura une population digne de ce nom !

ca c comme l histoire de l oeuf et de la poule,,,
si tu veux avoir une population digne de ce nom il faut d abors une volonte de la part du gouvernement,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr TcH|nX
V.I.P


Masculin Nombre de messages : 3519
Emploi : Externe des Hopitaux d'Alger
Date d'inscription : 08/08/2006

MessageSujet: Re: Le business des césariennes   Mer 4 Juil - 15:13

c tres long , 3djezt ne9rah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NB
Legendary Member
Legendary Member


Masculin Nombre de messages : 4230
Date d'inscription : 19/09/2006

MessageSujet: Re: Le business des césariennes   Mer 4 Juil - 20:05

penicilline a écrit:
NB a écrit:
penicilline a écrit:
a quand un gouvernement digne de ce nom,?

quand il y aura une population digne de ce nom !

ca c comme l histoire de l oeuf et de la poule,,,
si tu veux avoir une population digne de ce nom il faut d abors une volonte de la part du gouvernement,

non c pas ca !
c le gouvernement vient de cha3b (normalement)
donc si personne n'est discipliner pourquoi veux tu que le gouvernement fasse des efforts!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kaori
Actif Member
Actif Member


Féminin Nombre de messages : 182
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: Le business des césariennes   Mer 4 Juil - 21:07

Dr TcH|nX a écrit:
c tres long , 3djezt ne9rah
moi aussi Laughing
qlq 1 peut il nous faire un ti resumé pirat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NB
Legendary Member
Legendary Member


Masculin Nombre de messages : 4230
Date d'inscription : 19/09/2006

MessageSujet: Re: Le business des césariennes   Mer 4 Juil - 22:33

pas moi, j'ai juste repondu a la remarque de Peni
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ribosome
Legendary Member
Legendary Member


Féminin Nombre de messages : 1896
Age : 29
Localisation : Alger
Emploi : Etudiante
Date d'inscription : 09/08/2006

MessageSujet: Re: Le business des césariennes   Mer 4 Juil - 22:50

En gros:

- hopitaux saturés par les parturientes (mot que je viens d'apprendre Embarassed et qui se répète beaucoup dans l'article)
=> recours aux cliniques privées : soit par la propre volonté de la parturiente soit le plus souvent après "invitation" Suspect du médecin de l'hopital qui tavaille aussi à la clinique Rolling Eyes ;
=> cliniques trop cheres! seul compte: l'argent!
=> pratique césarienne même quand pas besoin car plus rapide et plus bénéfique pour clinique (argent parlant biensur!)
=> cliniques pas prendre en charge complications => retour à l'hosto!

Arrow Gros probleme!!

PS: j'ai aussi appris le mot "nonobstant" bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NB
Legendary Member
Legendary Member


Masculin Nombre de messages : 4230
Date d'inscription : 19/09/2006

MessageSujet: Re: Le business des césariennes   Mer 4 Juil - 22:55

parturiente c proche de partum Arrow accouchement (logique)

c drole (dans le dico encarta) le mot qui vient juste avant parturiente, ca n'a rien a voir avec parturiente.... si ca peut avoir un rapport.

nonobstant j'ai deja entenud ce mot.

merci ribo pour ton resumé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ribosome
Legendary Member
Legendary Member


Féminin Nombre de messages : 1896
Age : 29
Localisation : Alger
Emploi : Etudiante
Date d'inscription : 09/08/2006

MessageSujet: Re: Le business des césariennes   Mer 4 Juil - 23:08

j't'en prie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le business des césariennes   Aujourd'hui à 18:59

Revenir en haut Aller en bas
 
Le business des césariennes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le full gospel business men's fellowship international
» La réalité de l'abattage rituel Halal et Casher : entre business et cruauté
» Business de l'Astrologie
» Olivier Delamarche - 2 Octobre 2012 sur Bfm Business
» Vidéo-témoignage : "Conversion d'un business man sur le chemin de Compostelle" !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Etudiants en Médecine Algériens :: Hors-Médecine :: Actualité...-
Sauter vers: