Les Etudiants en Médecine Algériens

les étudiants en médecine algériens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Ath Yenni se souviennent de leurs résistants.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Colonel Amirouche
Very Actif Member
Very Actif Member


Masculin Nombre de messages : 236
Localisation : Alger
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Les Ath Yenni se souviennent de leurs résistants.   Ven 13 Juil - 14:57

Il y a 150 ans, jour pour jour, le 25 juin 1857, la soldatesque coloniale donnait l’assaut à la puissante confédération des Ath Yenni, située à une quarantaine de kilomètres au sud de Tizi Ouzou, dernier rempart, pour le parachèvement de la conquête de la Haute Kabylie, demeurée impénétrable 27 ans après le débarquement français en Algérie.


Pour les besoins de la prise de cette forteresse des Ath Yenni, et la destruction de ses fabriques d’armes servant également d’orfèvreries pour la confection de bijoux, le maréchal Randon avait mobilisé un corps expéditionnaire de 15 000 soldats et un commandement, placé sous son autorité personnelle, composé de six généraux, selon le témoignage de l’écrivain Emile Carrey, dans son ouvrage « Récits de la Kabylie-la conquête de 1857 ». C’est au lieu-dit Agouni, à mi-distance entre les villages d’Aït Lahcène et d’Aït Larbaa, que s’est déroulée en ce jour une âpre bataille entre l’ennemi et les résistants autochtones appelés les « Imseblane » (les volontaires de la mort), réputés pour leur ardeur au combat. Les combattants tombés au champ d’honneur lors de cette bataille furent enterrés à Agouni.

En hommage à ces vaillants résistants, une stèle à été érigée en ce lieu. La cérémonie de son inauguration, coïncidant avec la célébration du 150e anniversaire de la résistance populaire de la Kabylie contre l’occupation coloniale, s’est déroulée en présence des moudjahidine, des membres du comité d’organisation de cet évènement, des autorités locales et des citoyens, venus nombreux pour se souvenir et se recueillir à la mémoire de leurs aïeux résistants.

Pour souligner le lien et la complémentarité entre les différentes étapes de la Révolution, depuis 1830 à 1962, un citoyen d’Ait Larbaa a tenu à remettre, en cette occasion, au musée du Moudjahid de M’douha, une photo d’un chahid de la lutte de libération nationale, le capitaine Hamel Lounes dont l’arrière grand-père, Mohand Arab, fut parmi les résistants ayant trouvé la mort lors de la mémorable bataille du 25 juin 1857.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel
Actif Member
Actif Member


Féminin Nombre de messages : 110
Localisation : Chez moi
Emploi : Etudiante en Pharmacie
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Les Ath Yenni se souviennent de leurs résistants.   Jeu 9 Aoû - 3:53

J'avoue que je ne savais pas tout ça :s, bien que je sois originaire d'"Ath Yenni", plus précisement d'"Ath Lehsen" Embarassed
alors merci d'avoir partagé ça avec nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M'hand



Masculin Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 16/08/2014

MessageSujet: Re: Les Ath Yenni se souviennent de leurs résistants.   Sam 16 Aoû - 17:37

Je voudrais juste corriger quelques inexactitudes :

* Dans son ouvrage "La Conquête de la Kabylie", Carey précise bien que Randon avait mobilisé non 15 000 mais 30 000 soldats, non compris les 5 000 algérois, payés pour transporter avec leurs bêtes l'arsenal de guerre, les vivres, le matériel du génie, etc.

* Il s'agit de HAMEL Lamara et non Lounès, décédé en juin 1991 des suites d'une longue maladie à Paris, donc non comme chahid. C'était un ancien instituteur normalien, devenu après 1962 député de la Constituante, puis responsable du FLN à la Centrale, en même temps que directeur d'école (finissant sa carrière) et plus tard cadre de la Sonatrach.

* C'était son grand-oncle paternel Lamara, dont il porterait le nom, qui avait combattu les envahisseurs français et perdu la vie en 1857.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Ath Yenni se souviennent de leurs résistants.   Aujourd'hui à 18:57

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Ath Yenni se souviennent de leurs résistants.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Footballeurs : vos impôts servent à ce qu'ils ne paient pas les leurs.
» Les Saints anges gardiens et commentaire du jour "Leurs anges dans les cieux voient..."
» Les Saints anges gardiens et commentare du jour "Leurs anges dans les cieux voient..."
» Des contrôleurs aériens ont vu atterrir des navires non identifiés (traduction)
» Jean Raspail : « imaginez qu’un jour donné, tous les chrétiens du monde, et en premier lieu les catholiques, se mettent à prier d’une même voix pour leurs frères d’Orient, publiquement, leurs hiérarchies en tête… »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Etudiants en Médecine Algériens :: Hors-Médecine :: Histoire...-
Sauter vers: